1896

Une histoire commencée en... 1896

Premier club régional créé au monde, second club en France, l’Automobile Club de Nice (ou plutôt le Nice-Vélo-Club) est né très exactement le 26 mai 1896 pour regrouper les pionniers azuréens. Il prendra le nom d’Automobile Vélo Club de Nice (A.V.C.N) à la suite de l’organisation de la course Marseille Nice Monaco de janvier 1897. Le 16 avril 1900, il prit définitivement le nom d'Automobile Club de Nice (A.C.N.). Dès ses débuts, il a également contribué à attirer sur la Côte d’Azur les touristes fortunés, principalement des Britanniques et des Russes passionnés par cette nouvelle invention qu'était encore l'automobile. Durant cette première période, les membres du club étaient donc des passionnés avant-gardistes, mais aussi des mécènes. Et des sportifs : ils participaient physiquement à toutes les manifestations qu’ils organisaient. Parmi le sfondaterus figure le baron Van Etienne Zuylen de Nyevelt, qui fut le fondateur (avec le comte de Dion) et le premier président de l'Automobile Club de France.

Un  précurseur... l’Automobile Club de Nice est à l’origine :
- de la toute première course de côte au monde,
 à la Turbie ( janvier 1897), remportée par André Michelin avec un break-vapeur De Dion sur pneus, à la moyenne de 31,2 km/h ! (L'épreuve faisait alors 16,6 km et constituait la 3e étape d'une course Marseille-Nice)
- du premier concours d’élégance au monde (1899),
- du financement des premiers essais de goudronnage des routes à Nice...

- Et même de l'Aéro-Club et l'Aéroport de Nice !

Une histoire commencée en... 1896

 

Premier club régional créé au monde, second club en France, l’Automobile Club de Nice (ou plutôt le Nice-Vélo-Club) est né très exactement le 26 mai 1896 pour regrouper les pionniers azuréens. Il prendra le nom d’Automobile Vélo Club de Nice (A.V.C.N) à la suite de l’organisation de la course Marseille Nice Monaco de janvier 1897. Le 16 avril 1900, il prit définitivement le nom d'Automobile Club de Nice (A.C.N.). Dès ses débuts, il a également contribué à attirer sur la Côte d’Azur les touristes fortunés, principalement des Britanniques et des Russes passionnés par cette nouvelle invention qu'était encore l'automobile. Durant cette première période, les membres du club étaient donc des passionnés avant-gardistes, mais aussi des mécènes. Et des sportifs : ils participaient physiquement à toutes les manifestations qu’ils organisaient. Parmi le sfondaterus figure le baron Van Etienne Zuylen de Nyevelt, qui fut le fondateur (avec le comte de Dion) et le premier président de l'Automobile Club de France.

Un  précurseur... l’Automobile Club de Nice est à l’origine :
- de la toute première course de côte au monde,
 à la Turbie ( janvier 1897), remportée par André Michelin avec un break-vapeur De Dion sur pneus, à la moyenne de 31,2 km/h ! (L'épreuve faisait alors 16,6 km et constituait la 3e étape d'une course Marseille-Nice)
- du premier concours d’élégance au monde (1899),
- du financement des premiers essais de goudronnage des routes à Nice...

- Et même de l'Aéro-Club et l'Aéroport de Nice !