Incohérence des limitations de vitesses : vous aussi, témoignez !

L'Automobile Club de Nice, membre associé de 40 millions d’automobilistes vous invite à participer à une grande opération de témoignage au niveau national !

Face au manque de pertinence de certaines limitations de vitesse sur nos routes, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a demandé aux préfets de réunir des commissions consultatives d'usagers dans le but de recenser les limitations de vitesse qui ne sont pas adaptées et de proposer des solutions pour y remédier. En tant que premier représentant des automobilistes, 40 millions d'automobilistes et l’Automobile Club de Nice, membre associé appuient cette initiative et appellent tous les usagers à faire connaître les incohérences qu’ils peuvent rencontrer, en répondant à l’enquête spécialement mise en place sur le site internet www.40millionsdautomobilistes.com.

« Nous avons mis en place un formulaire spécifique afin que chacun puisse facilement enregistrer les informations nécessaires à l’établissement d’une cartographie des limitations de vitesse non pertinentes » précise Louis Derboulle, président de 40 millions d’automobilistes. «Nous ferons très rapidement le nécessaire pour que chaque point qui nous aura été communiqué soit étudié par la commission préfectorale compétente, et nous assurerons un suivi quant à la réponse qui aura été apportée par les pouvoirs publics. »


Fort de sa représentativité sur le département des Alpes-Maritimes, l'Automobile Club de Nice souhaite assurer une présence très active au sein de la commission consultative des usagers pour la signalisation routière, que les préfectures se doivent d’avoir constituées et qui, dans chaque département, réunissent les gestionnaires du réseau routier et les représentants des usagers. Si les vitesses maximales autorisées sont règlementairement fixées par le code de la route, les autorités fixent parfois des vitesses maximales plus restrictives. Cela peut se faire soit par erreur, soit en raison d’une détérioration de la chaussée, mais aussi tout simplement par complaisance dans le cadre d’une demande de riverains. Pour faire comprendre la nécessité de respecter les limitations de vitesse, encore faut-il qu’elles soient cohérentes par rapport à l’environnement et l’infrastructure et parfaitement visibles des usagers. Par exemple, il est fréquent de constater l’implantation de panneaux de sortie ou d’entrée d’agglomération en aval ou en amont de toute présence d’habitation, rendant de facto la limitation de vitesse à 50km/h injustifiée.


Particulièrement sensible à la volonté du ministre de l’Intérieur de s’intéresser à ce problème, L'Automobile Club de Nice et 40 millions d’automobilistes attirent l’attention sur la nécessité et l’intérêt de pouvoir compter sur une participation massive et mobilisent à ce titre tous les conducteurs du département 06. « Nous demandons depuis de nombreuses années que ces incohérences soient corrigées  dans le but de rendre la politique de sécurité routière compréhensible et acceptable. Nous nous sommes battus auprès des autorités pour que les commissions consultatives des usagers voient le jour. Nous souhaitons aujourd’hui tout mettre en œuvre pour qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle et agir efficacement », indique Christian Proud-Diaz, Président de l’Automobile Club de Nice.

Pour contribuer vous aussi à l'enquête :

www.40millionsdautomobilistes.com

 

La presse en parle :

http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/limitations-de-vitesse-signalez-les-abus-dans-les-a-m.767309.html